• dessins

    Des dessins, des dessins, et encore des dessins ! Toutes techniques confondues.

  • Pas de dessin au traditionnel pour cette fois-ci. Rien que de l'informatique, plus ou moins vieux.

    Pour commencer, deux décors prévus à l'origine pour le forum dessiné, mais qui... ne servirons probablement jamais.

    De l'informatique en vrac

    On passe à du plus récent avec ces deux griffons : un dessin un peu au pif pour tester un nouveau feutre, puis colorisé sur ordinateur.

    Enfin, une petite série toujours pour le forum dessiné : des images de profil faites en grand, et que j'ai été obligée de réduire pour les utiliser comme tel. Je les poste donc ici dans un format plus adapté.

    Ce premier dessin, c'est... moi ? Enfin : l'avatar qui me représente. Il est pratique assez rapide à croquer, si bien que je l'utiliserai probablement ici à l'avenir, pour les petits messages rapides ou pour ponctuer les longs pavés barbants. C'était plus ou moins le rôle de Sock, mais je me rends compte qu'il sert finalement très peu à cause du temps que je met à le dessiner. Bref : maintenant que les présentations sont faites, ça pourra être n'importe quand.

    Lui, il est déjà passé ici. A deux reprises. Loki, Ase de la ruse et de la discorde, dieu sournois et changeur de forme... Oui, toujours et encore de la mythologie scandinave. Si il est à nouveau représenté et non pas Thor, Tyr ou Odin (quoique celui-ci a déjà un bon quota sur le blog), c'est qu'il est apparu sous ma plume sur le forum dans "les 12 travaux de Krom"... et qu'à priori il y restera encore un petit moment.

    Enfin, voici Olga. Apprentie-héro à l'école publique Emile Zola, elle a la capacité de se changer en ourse en cas de danger. Elle est un peu un défi pour moi : raccourcir mes bulles, simplifier mes phrases, place à l'action ! Car contrairement aux RP écrits, les personnages de BD ne sont pas sensé écrire un roman... Et pour l'instant, j'ai encore bien des progrès à faire. Même en faisant des efforts particuliers avec ce personnage, j'ai l'impression de ne pas être assez dans l'oralité.

    Ce sera tout pour aujourd'hui, rendez-vous le prochain 36 du mois.

    Comme mon activité sur le blog est de plus en plus espacée et qu'elle se limite à des présentations de dessins, je réfléchis sérieusement à revoir toute l’organisation du thème. Peut-être supprimer quelques rubriques inutiles, déplacer les articles concernés, virer les forums (puisqu'ils n'ont pas eu le succès espéré), refaire la bannière... après tout, celle-ci a plus d'un an.


    21 commentaires
  • Ça fait... un bail que je n'ai rien posté. Hé ouais. Et très sincèrement, ça ne va pas aller en s'arrangeant.

    Mais je n'oublie personne, alors voilà quelques petits dessins qui datent des vacances. D'abord le numérique :

    Karl Sombreval. Pour Fidaè. Parce que.

    Et... Un elfe. Ou une elfe. Z'ont qu'à pas être tous hermaphrodite, ce serait plus simple.

     

    Et maintenant le tradi :

    Lui, il sort tout droit d'un rêve. Au sens propre du terme. Un rêve bizarre où je montait à cheval avec... des potes je crois. Et la race du mien, c'est "fou de bassan". Voilà. Au matin, j'ai essayé de le dessiner, et ça devait plus-ou-moins être ça. Mais je vous assure : dans mon rêve, c'était parfaitement normal !

    Un bail

     

    Après ça j'ai voulu exploiter le principe. Donc j'ai imaginé son ami : le poney-macareux. Il mange des poissons.

    Un bail

     

    La suite est en quelque sorte... une série. Je suis toujours aussi férue de culture scandinave, et l'activité familiale pendant l'été, c'était la lecture des mythes nordiques. je me suis mise en devoir d'en illustrer un ou deux.

    Ce premier dessin est simplement une scène de banquet à Asgard. La plupart des personnages ont déjà été dessinés plus tôt dans le blog, alors je vous laisse retrouver leurs nom. Bonus pour le nom de la femme, et jackpot pour le nom des animaux, du trône, de la lance, et du poulet.

    Un bail

     

    Cette histoire doit être une des plus... chamboulante du bouquin, si on oublier le Ragnarök. Surtout que l'auteur prenait un certain parti.

    Pour la faire courte : voici Tyr, dieu de la guerre, et Fenrir, fils de Loki et de la géante Angrboda (Oui c'est un loup, et alors ? Les nordiques adoraient la génétique.) Contrairement à son frère Jormugand le serpent géant qui fut jeté à la mer, et à sa sœur Hel qui fut nommé souveraine des mort, Fenrir ne paraissait au début pas bien dangereux et fut gardé par les dieux, qui s'en occupèrent. Sauf qu'il grandissait vite. Très vite. Et qu'il ne s'arrêtait pas. Seul Tyr n'avait pas peur de lui et continuait à jouer avec, à le nourrir... Et l'arrogance du loup n'était pas pour rassurer les dieux. Il décidèrent de l'attacher, je vous passe les détails, et firent finalement construire des liens incassables et le présentèrent au loup comme un défi. l'animal se méfiait, et n'accepta d'être entravé que si il pouvait avoir la main d'un dieu dans sa gueule afin d'être certain de leur bonne volonté. Si il ne réussissait pas le défi, il devait être libérer et alors il libérerait la main sans la trancher. Pour la première fois donc, une chaîne lui résista, et bien sûr les dieux refusèrent de le libérer. Et qui, à votre avis, avait eut le courage de mettre sa main... dans la gueule du loup ? Tyr, dieu de la guerre. Depuis, il n'a plus sa main droite, et le loup Fenrir attend le Ragnarok où tous les liens se briserons pour se venger des dieux et de leur perfidie.

    J'ai résumé au mieux, mais si l'histoire vous intéresse vraiment, je vous conseille de vous renseigner un peu plus, voir de vous procurer un recueil de mythes. Il en existe des très bons. J'ai personnellement beaucoup apprécié celui de Neil Gaiman (hop, petit placement de produit).

    Un bail

     

    Un autre mythe, déjà plus sympathique (quoique... ça dépend pour qui). Thor, le plus fort, le plus terrible des dieux, s'était fait piquer son marteau pendant son sommeil (ça commence bien). Il faut savoir que le marteau en question est Mjolnir : forgé par les nains, il est capable de changer de taille à volonté, ne se brise jamais, ne rate jamais sa cible et revient toujours à celui qui l'a lancé. Une fameuse arme en bref, même si son manche est un peu court (mais ça, c'est une autre histoire). Pour le retrouver, il fait appel à Loki. Vu que pour une fois, ce n'est pas sa faute. Il s'avère que le voleur est un géant, réclamant en échange du marteau la main de la belle déesse Freya. Évidemment, la déesse en question n'est pas TOUT A FAIT d'accord avec l'idée, et les dieux doivent trouver une ruse. Ils décident alors de grimer Thor en mariée et de la faire passer pour Freya, afin que le géant rende le marteau. Loki devait alors se faire passer pour sa servante afin de l'accompagner et de parler pour lui (Thor n'ayant pas tout à fait le même timbre de voix que la délicate Freya). Je passe les détails d'un géant suspicieux et d'une argumentation farouche de la part de Loki pour expliquer l'appétit de la mariée, son silence, sa pilosité, ect... Le géant apporte finalement le marteau pour conclure le mariage, et Thor n'en demande pas plus pour... massacrer tout les géants présents. Il faut croire que l'accoutrement en déesse l'avait passablement irrité.

    Un bail

     

    Voili voili, c'est pas évident de résumer des contes aussi denses en quelques lignes, mais j'ai fini avec ça. Je clôture avec un paysage norvégien d'un lac glaciaire entre des montagnes. Car si je devais résumer ce magnifique pays en un mot, je dirais... "humide".

    Un bail

     

    C'était un article un peu long pour compenser mon absence, et je ne ferai pas de promesse concernant la date du prochain. Au fait : si vous trouvez que les mythes sont TROP résumés et que vous préféreriez une version longue, je peux éditer l'article dans ce sens.


    16 commentaires
  • Note : cet article relate mes recherches personnelles en technique, mais je ne suis ni une référence ni une professionnelle. Je ferai peut-être des erreurs dans les termes, je raconterai peut-être de grosse bêtises. C'est un récit subjectif de mes expérimentations, à prendre ou à laisser. Pas un cour, pas un tutoriel, même pas spécialement à visée d'aider des gens. Mais si vous souhaitez après coup des éclaircissements je suis ouverte aux discussions.

    En dessin, j'aime bien varier les techniques : encre et aquarelle peuvent donner une touche inimitable, tandis que le système de calques du numérique est drôlement pratique pour une mise en couleur efficace...

    En bref : depuis un certains temps, je cherche une technique pour faire mon tracé (cernes) sur papier, le scanner, et réaliser la mise en couleur sur ordinateur. Il m'a fallu pas mal de tâtonnement sur mon logiciel pour trouver les commandes adéquates, mais je pense tenir le bon bout. Donc, plusieurs essais ces derniers temps.

    D'abord, un dessin au feutre. J'ai utilisé des mines d'épaisseurs différentes, et à la fin le noir n'était pas parfait, un peu plus clair que ce que j'aurais obtenu avec une plus et de l'encre (c'est pas forcément flagrant, mais en texture c'est très différent). Une fois numérisé, je fais ma correction des niveaux pour obtenir des blancs bien blancs et des traits les plus sombres possibles sans perdre en qualité d'image. Le but étant ensuite de transformer tout les blancs en vide pour colorier dessous. Ici, les traits restent légèrement gris et je garde un peu la texture du papier à certains endroits. Intéressant, si ça peut être maitrisé.

    Bref : je fais mes couleurs, et j'obtiens ça :

    (Oui, c'est encore Odin. Sur son cheval Sleipnir, avec ses corbeaux Hugin et Munin, sa lance Gungnir et son anneau Draupnir, et en fond le Bifröst)

    Par curiosité, j'utilise les même couleur sur mon papier avec mes aquarelles. Le résultats n'est pas trop mal, mais avant même d'être scanné le dessin reste plus terne que ce que je peux obtenir sur mon ordinateur. Et plus hasardeux (quoi, pas de ctrl-z sur mon papier ? je fais commeeeent ?).

    Au delà du résultat final, je suis surtout contente d'approcher d'une technique efficace pour pallier tâtonnement sur papier et colo numérique.

    Je teste ensuite avec de l'encre de chine, de la vraie, de la qui tâche bien si tu fais pas gaffe. Effectivement, mes noirs sont bien noir et j'arrive à perdre totalement la texture du papier après numérisation. Je fais mes couleurs, idem que la veille. (mais pas de test aquarelle pour cette fois)

    (Pour les petits curieux, c'est l'affrontement entre Gwen Sableblanc et Drakius Sombreval lors de la bataille de Tertrefort, qui avait déjà fait l'objet d'un dessin il y a longtemps dans cet article. Je me suis volontairement servit des couleurs clichées en opposition des deux antagonistes, mais après application des ombres, c'est moins flagrant qu'escompté.)

    Notons que les deux dessins ont été réalisés au même format (A4). Le rendu des traits est différent, mais intéressant dans les deux cas. A creuser !

    Et comme d'habitude, vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.


    16 commentaires
  • Cette semaine, un seul dessin. Parce que je me suis rendue compte que "les élus" de Diamantis n'avaient jusque là pas tous eut droit à être massacrés sous ma plume (non, sincèrement ça va, sauf pour Eldmar qui a vraiment souffert (quatrième personnage en partant de la gauche, et sans compter le serpent).

    N'hésiter pas à agrandir l'image en cliquant dessus, car elle a été dessinée beaucoup plus grande que cela.

    La scène représente simplement leur voyage dans les bois après "l'accostage" du bateau des brigands sur le continent mystérieux, alors qu'ils tentaient de rejoindre le village proche en suivant la route. Juste avant l'attaque de "la bête". Et pour ceux à qui ça ne parle pas (la majorité des gens, c'est normal), vous pouvez toujours jeter un oeil à ce RPG que j'aime beaucoup (en toute objectivité bien sûr).


    8 commentaires
  • Parce que ça fait pile un mois que je n'avais pas posté de dessin (ne comptant pas les cartes comme tel), et que je n'ai toujours pas terminé les planches de BD promises (j'oublie un peu à chaque fois de ramener mes pinceaux du cour d'art... Chuuuut), j'ai décidé de mettre cette semaines quelques dessins en vrac sans réel thème directeur, avec les trucs récents qui traînent dans mes dossiers.

    Ça, c'est Jackot, un aras-pirate avec une crête de cacatoès. Probablement mon personnage pour un futur topic du forum dessiné.

    Des trucs en vrac

    Une Valkyrie, "celle qui choisit les occis" (dans la continuité de mon article sur la mythologie nordique du coup) et son loup. Je l'ai dessinée armée même si apparemment, cette idée de femme-guerrière est plutôt une interprétation sans fondement du mythe. Ça reste quand même trop ancré dans mon image personnelle de la Valkyrie (et puis, c'est pas pratique une robe pour parcourir les champs de bataille à dos de loup, pas vrai ?) (article de référence si vous voulez).

    Des trucs en vrac

    Les deux suivant sont simplement des images de lieux pour Ethanor. Respectivement "la Forteresse Noire" de Sombreval, et "Tertrefort" des... marais de Tertrefort. Avec un héron. Parce que j'aime bien les hérons.

    Des décors ! Si !

    Des décors ! Si !

    Voili voili, c'est tout pour aujourd'hui.


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique